Comment choisir son casque Bluetooth ?

Si le câble de votre casque vous encombre alors que vous souhaitez écouter votre musique tranquillement dans le bus ou le métro, il est peut-être temps de passer au Bluetooth. Certes, le casque filaire garde pour le moment la première place chez les mélomanes, mais si vous souhaitez ne plus être gêné par un câble qui s’emmêle, se déforme et parfois se casse, voici de quoi vous aider à faire le bon choix avec ces quelques conseils avisés.

casque-bluetooth

Bien évaluer la qualité du son d’un casque Bluetooth

Cela peut paraître évident lorsqu’on parle d’une technologie destinée à l’écoute de musique ou autre. Pourtant, c’est un critère souvent sous-estimé. Les casques nomades sont soumis aux mêmes attentes que les casques filaires ou les écouteurs. Le son restitué doit être précis, riche, avec une bonne spatialisation et surtout, un bon équilibre des fréquences. À ce titre, les constructeurs ont leur signature sur chaque modèle en proposant un équilibrage particulier. Certains proposent notamment des basses accentuées avec un effet boomy, adapté pour certaines musiques spécifiques, tandis que d’autres privilégient un rendu équilibré entre instruments et voix.

Ce qu’il faut retenir : chaque constructeur de casque, qu’il soit filaire ou nomade, possède ses spécificités. Choisissez le modèle selon vos besoins (ex : basses amplifiées/sons équilibrés).

Découvrir nos casques bluetooth reconditionnés :

Le Bluetooth, aussi bien que le filaire ?

Concernant la qualité du son, mettons fin à un mythe tenace : non, les casques Bluetooth ne proposent pas une qualité audio moindre que les casques filaires. La plupart des modèles exploitent du Bluetooth 4.0 à minima, les formats actuels les plus répandus (FLAC, AAC, MP3, etc.) sont lus et transmis sans la moindre difficulté. Certains modèles s’octroient même le luxe d’utiliser des codecs de haute qualité, comme le LDAC développé par Sony avec une capacité de transfert de 990 kb/s, un débit trois fois supérieur aux codecs conventionnels (SBC à 328 kb/s) que l’on retrouve sur de nombreux casques concurrents. 

Ce qu’il faut retenir : l’idée selon laquelle les casques Bluetooth n’ont pas la même qualité audio que les casques filaires est fausse. Certains casques sans fils délivrent un son plus élaboré que les versions classiques, à l’image du LDAC de Sony.

Casque Bluetooth : une ergonomie bien pensée

L'intérêt d'un casque Bluetooth réside dans la plus grande liberté qu'il offre à son porteur. Elle se manifeste de deux façons : l’absence de câble pouvant entraver ses mouvements de tête ou encombrer ses mains, mais aussi la présence de commandes intégrées sur le casque pour lui éviter de sortir son lecteur. Ce dernier aspect permet souvent de différencier un casque de qualité dite « standard » à celui d’un modèle pensé pour les mélomanes. Les commandes, en plus d’être exhaustives (lecture, pause, piste suivante/précédente, réglage du volume, etc.), doivent être facilement accessibles et intuitives dans leur usage au quotidien. Un mauvais positionnement des commandes ou leur manipulation laborieuse peuvent vite rendre son utilisation désagréable.

Ce qu’il faut retenir : un casque Bluetooth offre deux avantages majeurs par rapport aux modèles filaires : une liberté de mouvement offrant une expérience plus agréable et un usage à distance qui évite de devoir sortir son appareil.

casque-bluetooth

Une bonne isolation acoustique

Il existe deux méthodes pour profiter de sa musique sans être envahi par les sons extérieurs, et sans gêner les gens qui nous entourent. D’abord, il existe un système anti-bruit actif (« noise cancelling »), qui utilise un microphone pour évaluer le bruit ambiant et ajuster le volume du casque en fonction. Il présente surtout un intérêt pour le porteur et n’est utile qu’avec une isolation acoustique passive. Cette seconde solution est incontournable pour les casques Bluetooth. Les coussinets doivent offrir une bonne isolation passive des bruits extérieurs, mais aussi empêcher l’entourage du porteur d’entendre les sons provenant du casque.

Ce qu’il faut retenir : deux solutions s’offrent à vous pour profiter de la meilleure isolation acoustique possible : le système anti-bruit actif qui régule automatiquement le son selon le bruit ambiant, et la qualité des coussinets qui isolent les sonorités extérieures.

Le design d’un casque Bluetooth est tout aussi important

Le design doit faire l’objet d’une attention particulière sur deux points : l’esthétique et le confort. Pour le premier aspect, vous pouvez toujours prétendre que cela ne compte pas, mais nous savons pertinemment que c’est faux, car un bel objet au design conforme à vos goûts est toujours plus appréciable. Mais au-delà de l'esthétique, sa constitution est également importante. L’arceau doit être solide, être adaptable à la taille de votre crâne et les coussinets présents sur les oreillettes doivent être résistants et confortables. Enfin, il ne faut surtout pas sous-estimer le poids de l’équipement, qui dépendra entre autres de sa batterie. Ce beau matériel pèsera sur votre tête au fur et à mesure que les heures passeront. Un équipement trop lourd ou inconfortable vous fatiguera vite.

Ce qu’il faut retenir : plusieurs paramètres sont à prendre en compte lorsque vous choisissez un casque Bluetooth pour son design : sa solidité, son confort, et bien sûr, son aspect esthétique.

Privilégier une batterie durable…

Que l’on écoute peu ou très fréquemment de la musique avec son casque Bluetooth, il est important de s’attarder sur la batterie de celui que vous choisirez. Deux paramètres essentiels entrent en jeu :

  • La durée d’utilisation d’une charge complète.
  • Le nombre de cycles de rechargement. 

Outre le fait qu’une batterie endurante lors d’une utilisation quotidienne soit toujours souhaitable, il est important de s’attarder sur le nombre de cycles de rechargement qu’elle offre. En moyenne, la plupart des constructeurs proposent des modèles supportant les 300 cycles de rechargement. Ces derniers peuvent tenir en moyenne entre 20 et 30 heures d’utilisation par cycle. Cela représente entre 4 et 5 ans d’usage pour un temps d’écoute journalier de 4 à 5 heures. Une marge plutôt confortable, mais qui peut très vite diminuer en cas d’emploi plus intensif.

Ce qu’il faut retenir : en moyenne, les casques Bluetooth sont utilisables pendant 5 ans pour une longue écoute quotidienne, avec une autonomie comprise entre 20 et 30 heures.

… mais aussi une batterie remplaçable !

Reste une question que beaucoup se posent : peut-on remplacer soi-même la batterie d’un casque Bluetooth ? Et la réponse n’est pas si évidente. Certains modèles autorisent un remplacement, moyennant parfois un bricolage relativement facile à pratiquer chez soi. Mais pour la majorité des modèles, cela requerra au mieux l’usage d’un réparateur, ou au pire, un changement de batterie par un autre exemplaire reconditionné.

Ce qu’il faut retenir : pour la grande majorité des casques Bluetooth, il faut passer par un réparateur si vous souhaitez changer sa batterie, bien que pour certains d’entre eux, il soit possible de la remplacer soi-même.

Nos casques bluetooth reconditionnés

Et tout ceci pour quel budget ?

Selon la marque et la gamme que vous choisissez, le prix d’un casque nomade Bluetooth est très variable, bien qu’il soit souvent cher lorsqu’il s’agit d’un modèle neuf. C’est pourquoi il est préférable, pour réaliser quelques économies – tout en faisant un geste pour la planète – de se tourner vers un modèle reconditionné. Alors, quel prix pour ce type de casque ? Selon son état, il est possible de réaliser des économies allant de 20 à 40 % – et parfois plus encore – par rapport à un modèle neuf, à l’image des casques Beats, par exemple, qui se vendent aux alentours de 250 €. Il est possible de ramener la facture en dessous de la barre des 200 € avec un modèle reconditionné en bon ou excellent état, tout en ayant une garantie. Nous ne saurions que trop vous recommander aussi des casques de très bonne facture signés Bose dont les prix se situent entre 300€ et 400€ à l’achat neuf, jusqu’à moins de 250 € s’il s’agit de versions reconditionnées. Sony ou encore Jabra sont également d'excellents choix qui vont se situer aux alentours de 200 euros en version neuve, alors que vous pouvez les retrouver à moins de 100 euros en reconditionné.

Ce qu’il faut retenir : d’un point de vue économique et écologique, il est préférable de se tourner vers des casques reconditionnés en excellent état qui peuvent proposer jusqu’à 40 % de réduction comparés aux modèles neufs.

 

De nombreux paramètres sont à prendre en compte pour bien choisir le casque Bluetooth qui convient le mieux à vos attentes. Mais contrairement à l’achat d’un modèle neuf, une version reconditionnée propose un prix plus accessible pour une qualité d’écoute semblable. En plus de faire des économies, c’est aussi l’occasion de faire un petit geste pour l’environnement. 

Par Mireille Mafieux, Rédactrice Web chez Back Market

A part jouer à la playstation (car il n’y a qu’elle qui la « console »), Mireille croque les dernières actualités tech et nous fait part de ses conseils avisés au quotidien. Elle est rédactrice chez Back Market mais en réalité, elle est bien plus que cela.

  • Elle ne peut plus acheter de culottes, elle se plaint à Emmanuel Macron - La dépêche, Octobre 2019
  • Allemagne, un space-cake servi par accident à un enterrement - BFM, Octobre 2019
  • Bernard Minet va reprendre ses tubes en version heavy metal - BFM, Novembre 2019
  • Italie : des sangliers démantèlent un important trafic de cocaïne - La dépêche, Novembre 2019
  • États-Unis : trois vaches emportées par un ouragan retrouvées vivantes sur une île trois mois plus tard - La Provence, Novembre 2019
  • Laurent Garnier va mixer pendant qu’un boucher fait du boudin en live - Trax Magazine Novembre 2019
  • "On n'est pas du tout là pour la déconne" : dans les coulisses du championnat du monde de fondue, en Suisse - FranceInfo, Novembre 2019
  • Avalé 3 fois par un hippopotame, il témoigne - CNEWS, Novembre 2019
  • Elle sauve sa mère en commandant une pizza - MSN.com, Octobre 2019
  • Violences à coups de choux : le conflit de voisinage dégénère - L’Est Républicain, Novembre 2019
  • Belfort : Condamné après avoir caché des nems dans son slip - 20minutes.fr, Septembre 2019
  • Seine-et-Marne : Il se croit attaqué par les Sept nains et incendie son appartement pour se défendre - Actu17.fr, Septembre 2019
  • Elle ne peut plus acheter de culottes, elle se plaint à Emmanuel Macron - L’indépendant, Septembre 2019
  • Elle ne peut plus acheter de culottes, elle se plaint à Emmanuel Macron - La dépêche, Octobre 2019
  • Allemagne, un space-cake servi par accident à un enterrement - BFM, Octobre 2019
  • Bernard Minet va reprendre ses tubes en version heavy metal - BFM, Novembre 2019
  • Italie : des sangliers démantèlent un important trafic de cocaïne - La dépêche, Novembre 2019
  • États-Unis : trois vaches emportées par un ouragan retrouvées vivantes sur une île trois mois plus tard - La Provence, Novembre 2019
  • Laurent Garnier va mixer pendant qu’un boucher fait du boudin en live - Trax Magazine Novembre 2019
  • "On n'est pas du tout là pour la déconne" : dans les coulisses du championnat du monde de fondue, en Suisse - FranceInfo, Novembre 2019
  • Avalé 3 fois par un hippopotame, il témoigne - CNEWS, Novembre 2019
  • Elle sauve sa mère en commandant une pizza - MSN.com, Octobre 2019
  • Violences à coups de choux : le conflit de voisinage dégénère - L’Est Républicain, Novembre 2019
  • Belfort : Condamné après avoir caché des nems dans son slip - 20minutes.fr, Septembre 2019
  • Seine-et-Marne : Il se croit attaqué par les Sept nains et incendie son appartement pour se défendre - Actu17.fr, Septembre 2019
  • Elle ne peut plus acheter de culottes, elle se plaint à Emmanuel Macron - L’indépendant, Septembre 2019