LG G3 16 GO OR DÉBLOQUÉ

175,00 338,00 €
48% discount
Garantie : 6 mois
grammes sauvegardés -153 gr. de gâchis électronique
Etat du produit (plaît-il ?)
Coque : aucune rayure, comme neuve.
Écran : comme neuf.
Appareil 100% fonctionnel, testé, vérifié et nettoyé.
Coque : micros rayures, invisibles à 20 cm.
Écran : comme neuf.
Appareil 100% fonctionnel, testé, vérifié et nettoyé.
Coque : micros rayures, visibles à 20 cm.
Écran : comme neuf.
Appareil 100% fonctionnel, testé, vérifié et nettoyé.
Coque : rayures assez légères, mais visibles.
Écran : peut avoir des micro-rayures, invisibles quand il est allumé.
Appareil 100% fonctionnel, testé, vérifié et nettoyé.
Coque : Rayures et/ou impacts visibles.
Écran : peut avoir des micro-rayures, invisibles quand il est allumé.
Appareil 100% fonctionnel, testé, vérifié et nettoyé.
   Produit indisponible 6 produits en stock produit en stock
   Livraison : 48 heures
   Frais de port : offerts !
   Frais de port : 10,00

TrustPack inclus

Étendre la garantie à 12 mois ?
TrustPack+ (14,99€)

Acheter
Produit reconditionné par :


Les vérifications effectuées par CORDON ELECTRONICS sur le produit : LG G3 16 Go - Or - Débloqué

Accéléromètre
Audio
Ecran & affichage
Bluetooth
Bouton du haut
Caméra
Ecran
Kit main libre
Orientation
Proximité
Reset
Sim
SMS
Test Mode Vibreur
Vidéo
Wifi


Détails techniques :  



  • Marque : LG
  • Modèle : G3
  • Capacité de stockage (Go) : 16
  • Couleur : Or
  • Verrouillage opérateur : Débloqué tout opérateur
  • Megapixels : 13
  • Résolution : 2.560 x 1.440
  • Taille écran (pouces) : 5,5
  • Type d'écran : IPS LCD
  • Date de sortie : June 2014
  • Marque du processeur : Qualcomm
  • Type du processeur : Snapdragon 801
  • Vitesse du processeur (GHz) : 2,5 GHz
  • Nombre de coeurs : 4
  • Mémoire (Go) : 2
  • Système d'exploitation : Android
  • Réseau : 4G
  • Poids : 153 g
  • Largeur : 7,46 cm
  • Hauteur : 14,63 cm
  • Profondeur : 0,89 cm
  • Back Market Id : 2153

en savoir plus


Au banc des principales évolutions, citons un écran plus grand (5,5 pouces contre 5,2"), mieux défini (2560 x 1440 px contre 1920 x 1080 px), et un processeur de dernière génération, le plus puissant du moment (Snapdragon S801) cadencé à 2,5 GHz et épaulé par une mémoire vive de 2 Go. LG propose, cette fois, un port MicroSD en vue d'étendre, au besoin, la mémoire interne du téléphone (16 Go ou 32 Go). Le capteur photo reste à 13 Mpx, mais se voit toutefois flanqué de la technologie Laser, pour une rapidité de prise de vue accrue, promet le fabricant. Enfin, l'accumulateur demeure inchangé, à 3 000 mAh. Avec un écran aussi chargé en pixels, espérons que la batterie ne fondra pas comme neige au soleil et que l'autonomie de l'appareil sera au moins aussi performante que celle du G2. Ergonomie & Design Le design de ce terminal s'inscrit dans la lignée de celui du G2, avec les boutons physiques placés au dos de l'appareil. Ceux-ci tombent naturellement sous l'index et s'adressent aussi bien aux droitiers qu'aux gauchers. Ce qui impressionne d'emblée, c'est la compacité de ce téléphone embarquant pourtant un écran de 5,5 pouces. Cet afficheur occupe 76,4 % de la face avant. Ce smartphone ne fait que deux petits millimètres de plus que le Galaxy S5 (5,1 pouces) en largeur. On se retrouve donc avec un téléphone à la largeur optimisée, sans bordures trop larges. Les touches tactiles (retour, menu principal, multitâche) situées en bas de l'écran peuvent, heureusement, être désactivées dans certains cas (lecture vidéo, jeux vidéo), histoire de ne pas "polluer" le contenu affiché. La coque du terminal, toujours en plastique, revêt cette fois une robe façon métal brossé. Si l'allure générale est plus élégante que celle du G2 et son revêtement brillant, le HTC One (M8) conserve toujours une longueur d'avance en termes de matériaux choisis. L'imitation alu du G3 n'égalant ni le rendu visuel ni le toucher du métal. On retrouve tout de même quelques finitions en métal, au dos de l'appareil et en son pourtour. Mais là où le One (M8) affiche 160 g sur la balance, le dernier-né de LG ne pèse que 149 g. Rien à dire sur la qualité de fabrication de l'ensemble, de très bonne facture. La coque légèrement bombée du G3 tombe parfaitement dans le creux de la main. La préhension du terminal est très agréable, même à une seule main. Si LG n'a pas revu intégralement la copie du G2 en termes de design et d'ergonomie, le fabricant a toutefois profité de cette nouvelle mouture pour en corriger deux aspects. Primo, l'utilisateur a enfin droit d'étendre la capacité de mémoire interne (16 ou 32 Go) de son appareil via un port microSD (jusqu'à 128 Go). Une nouvelle qui sera, sans aucun doute, bien accueillie par les fans d'applications en tout genre et les amateurs de vidéos tournées en 4K — ce que permet de faire ce nouveau terminal mobile. Secundo, la batterie est désormais amovible. Au banc des regrets côté conception / ergonomie toujours, citons l'absence de certification rendant étanche le terminal ; ce qu'offrent les Xperia Z2 et Galaxy GS5. LG a justifié l'absence de résistance à l'eau et à la poussière par le fait qu'une telle caractéristique aurait ajouté de l'épaisseur et un cache en plastique. Hum... Enfin, contrairement aux iPhone 5s et GS5, le G3 n'est pas pourvu d'un lecteur d'empreinte digitale pour allumer / éteindre l'appareil ou encore régler ses achats sur le Store d'applications en un rien de temps. Face à un GS5 bardé de technos plus ou moins gadgets, LG a préféré la jouer plus sobre. Interface & Navigation Simplicité. Tel était le mot fil-rouge lors de la présentation du G3. Le fabricant souhaitant permettre aux plus novices de profiter de hautes technologies sans en avoir l'air, tout en offrant un niveau de personnalisation assez poussé. Une gageure quand on sait qu'Android est certes le plus riche, mais également le plus complexe des systèmes d'exploitation mobiles. Pour y parvenir, LG a ajouté plusieurs nouveautés dans la mouture de son interface utilisateur (Optimus UI), ici plaquée sur Android 4.4 KitKat. Cette surcouche logicielle reprend les bonnes idées intégrées dès le G2 comme ce mode Invité, qui permet de créer une sorte de bureau à part, sur lequel l'utilisateur autorise l'accès à certaines applications à son enfant, par exemple, en lui bloquant l'accès au reste du téléphone. Comme, aussi, la possibilité de déverrouiller/verrouiller le téléphone en double tapant sur l'écran ou via un code secret à tapoter également sur écran éteint (Knock Code). Écran Au-delà d'une taille plus généreuse comparée à celle du G2, la définition de l'écran grimpe donc ici à 2560 x 1440 px. À l'instar du Oppo Find 7, la densité de pixels atteint donc ici 538 ppp, quand les écrans Full HD ne proposent « que » 440 ppp. À l'usage, difficile de parler d'un gain notable, d'une évolution qui saute aux yeux. La finesse d'affichage est bel et bien remarquable et toutes les informations, notamment textuelles, s'affichent avec une netteté exemplaire. De quoi profiter au mieux de tous les contenus qu'affichera le G3 (vidéo, BD, jeux vidéo, photos, pages Web...). Pour autant, cette super définition est loin de mettre à genoux les écrans Full HD — dont celui du G2 —, lesquels ne nécessitent déjà plus de zoomer au sein d'un texte pour gagner en lisibilité. Sauf à vouloir remplacer son smartphone par ce qui se fait de mieux sur le marché technologiquement parlant, difficile de mettre en avant le seul argument de la densité de pixels de l'écran G3 pour vanter la qualité du smartphone. S'ajoutent en revanche à cette finesse d'affichage, des angles de vision bien ouverts, une très bonne luminosité (489 cd/m² au maximum) et une non moins bonne colorimétrie, avec un deltaE noté à 3. Amateurs de rendus naturels, notez que les deux plus grands adversaires directs de ce nouveau G3 ne profitent pas d'un Delta E aussi proche de la perfection. Ainsi les Xperia Z2 et GS5 affichent des rendus plus tape-à-l'œil, avec des dE respectifs à 6,9 et 7,1. En dehors d'une légère tendance au jaune dans le blanc, l'écran du G3 tutoie la perfection sur les autres tons (température à 6800 kelvins en moyenne). Bilan Avec ce G3, LG propose là la digne relève de l'excellent G2. On aime tout particulièrement son ergonomie, la qualité de son grand écran, son comportement exemplaire et son appareil photo tout-terrain, capable de photographier en un rien de temps dans n'importe quel environnement lumineux. Efficace et polyvalent, le G3 est sans conteste l'un des meilleurs smartphones de ce milieu d'année, si ce n'est le meilleur.




Détails techniques :  



  • Marque : LG
  • Modèle : G3
  • Capacité de stockage (Go) : 16
  • Couleur : Or
  • Verrouillage opérateur : Débloqué tout opérateur
  • Megapixels : 13
  • Résolution : 2.560 x 1.440
  • Taille écran (pouces) : 5,5
  • Type d'écran : IPS LCD
  • Date de sortie : June 2014
  • Marque du processeur : Qualcomm
  • Type du processeur : Snapdragon 801
  • Vitesse du processeur (GHz) : 2,5 GHz
  • Nombre de coeurs : 4
  • Mémoire (Go) : 2
  • Système d'exploitation : Android
  • Réseau : 4G
  • Poids : 153 g
  • Largeur : 7,46 cm
  • Hauteur : 14,63 cm
  • Profondeur : 0,89 cm
  • Back Market Id : 2153

en savoir plus


Au banc des principales évolutions, citons un écran plus grand (5,5 pouces contre 5,2"), mieux défini (2560 x 1440 px contre 1920 x 1080 px), et un processeur de dernière génération, le plus puissant du moment (Snapdragon S801) cadencé à 2,5 GHz et épaulé par une mémoire vive de 2 Go. LG propose, cette fois, un port MicroSD en vue d'étendre, au besoin, la mémoire interne du téléphone (16 Go ou 32 Go). Le capteur photo reste à 13 Mpx, mais se voit toutefois flanqué de la technologie Laser, pour une rapidité de prise de vue accrue, promet le fabricant. Enfin, l'accumulateur demeure inchangé, à 3 000 mAh. Avec un écran aussi chargé en pixels, espérons que la batterie ne fondra pas comme neige au soleil et que l'autonomie de l'appareil sera au moins aussi performante que celle du G2. Ergonomie & Design Le design de ce terminal s'inscrit dans la lignée de celui du G2, avec les boutons physiques placés au dos de l'appareil. Ceux-ci tombent naturellement sous l'index et s'adressent aussi bien aux droitiers qu'aux gauchers. Ce qui impressionne d'emblée, c'est la compacité de ce téléphone embarquant pourtant un écran de 5,5 pouces. Cet afficheur occupe 76,4 % de la face avant. Ce smartphone ne fait que deux petits millimètres de plus que le Galaxy S5 (5,1 pouces) en largeur. On se retrouve donc avec un téléphone à la largeur optimisée, sans bordures trop larges. Les touches tactiles (retour, menu principal, multitâche) situées en bas de l'écran peuvent, heureusement, être désactivées dans certains cas (lecture vidéo, jeux vidéo), histoire de ne pas "polluer" le contenu affiché. La coque du terminal, toujours en plastique, revêt cette fois une robe façon métal brossé. Si l'allure générale est plus élégante que celle du G2 et son revêtement brillant, le HTC One (M8) conserve toujours une longueur d'avance en termes de matériaux choisis. L'imitation alu du G3 n'égalant ni le rendu visuel ni le toucher du métal. On retrouve tout de même quelques finitions en métal, au dos de l'appareil et en son pourtour. Mais là où le One (M8) affiche 160 g sur la balance, le dernier-né de LG ne pèse que 149 g. Rien à dire sur la qualité de fabrication de l'ensemble, de très bonne facture. La coque légèrement bombée du G3 tombe parfaitement dans le creux de la main. La préhension du terminal est très agréable, même à une seule main. Si LG n'a pas revu intégralement la copie du G2 en termes de design et d'ergonomie, le fabricant a toutefois profité de cette nouvelle mouture pour en corriger deux aspects. Primo, l'utilisateur a enfin droit d'étendre la capacité de mémoire interne (16 ou 32 Go) de son appareil via un port microSD (jusqu'à 128 Go). Une nouvelle qui sera, sans aucun doute, bien accueillie par les fans d'applications en tout genre et les amateurs de vidéos tournées en 4K — ce que permet de faire ce nouveau terminal mobile. Secundo, la batterie est désormais amovible. Au banc des regrets côté conception / ergonomie toujours, citons l'absence de certification rendant étanche le terminal ; ce qu'offrent les Xperia Z2 et Galaxy GS5. LG a justifié l'absence de résistance à l'eau et à la poussière par le fait qu'une telle caractéristique aurait ajouté de l'épaisseur et un cache en plastique. Hum... Enfin, contrairement aux iPhone 5s et GS5, le G3 n'est pas pourvu d'un lecteur d'empreinte digitale pour allumer / éteindre l'appareil ou encore régler ses achats sur le Store d'applications en un rien de temps. Face à un GS5 bardé de technos plus ou moins gadgets, LG a préféré la jouer plus sobre. Interface & Navigation Simplicité. Tel était le mot fil-rouge lors de la présentation du G3. Le fabricant souhaitant permettre aux plus novices de profiter de hautes technologies sans en avoir l'air, tout en offrant un niveau de personnalisation assez poussé. Une gageure quand on sait qu'Android est certes le plus riche, mais également le plus complexe des systèmes d'exploitation mobiles. Pour y parvenir, LG a ajouté plusieurs nouveautés dans la mouture de son interface utilisateur (Optimus UI), ici plaquée sur Android 4.4 KitKat. Cette surcouche logicielle reprend les bonnes idées intégrées dès le G2 comme ce mode Invité, qui permet de créer une sorte de bureau à part, sur lequel l'utilisateur autorise l'accès à certaines applications à son enfant, par exemple, en lui bloquant l'accès au reste du téléphone. Comme, aussi, la possibilité de déverrouiller/verrouiller le téléphone en double tapant sur l'écran ou via un code secret à tapoter également sur écran éteint (Knock Code). Écran Au-delà d'une taille plus généreuse comparée à celle du G2, la définition de l'écran grimpe donc ici à 2560 x 1440 px. À l'instar du Oppo Find 7, la densité de pixels atteint donc ici 538 ppp, quand les écrans Full HD ne proposent « que » 440 ppp. À l'usage, difficile de parler d'un gain notable, d'une évolution qui saute aux yeux. La finesse d'affichage est bel et bien remarquable et toutes les informations, notamment textuelles, s'affichent avec une netteté exemplaire. De quoi profiter au mieux de tous les contenus qu'affichera le G3 (vidéo, BD, jeux vidéo, photos, pages Web...). Pour autant, cette super définition est loin de mettre à genoux les écrans Full HD — dont celui du G2 —, lesquels ne nécessitent déjà plus de zoomer au sein d'un texte pour gagner en lisibilité. Sauf à vouloir remplacer son smartphone par ce qui se fait de mieux sur le marché technologiquement parlant, difficile de mettre en avant le seul argument de la densité de pixels de l'écran G3 pour vanter la qualité du smartphone. S'ajoutent en revanche à cette finesse d'affichage, des angles de vision bien ouverts, une très bonne luminosité (489 cd/m² au maximum) et une non moins bonne colorimétrie, avec un deltaE noté à 3. Amateurs de rendus naturels, notez que les deux plus grands adversaires directs de ce nouveau G3 ne profitent pas d'un Delta E aussi proche de la perfection. Ainsi les Xperia Z2 et GS5 affichent des rendus plus tape-à-l'œil, avec des dE respectifs à 6,9 et 7,1. En dehors d'une légère tendance au jaune dans le blanc, l'écran du G3 tutoie la perfection sur les autres tons (température à 6800 kelvins en moyenne). Bilan Avec ce G3, LG propose là la digne relève de l'excellent G2. On aime tout particulièrement son ergonomie, la qualité de son grand écran, son comportement exemplaire et son appareil photo tout-terrain, capable de photographier en un rien de temps dans n'importe quel environnement lumineux. Efficace et polyvalent, le G3 est sans conteste l'un des meilleurs smartphones de ce milieu d'année, si ce n'est le meilleur.




Détails techniques :  



  • Marque : LG
  • Modèle : G3
  • Capacité de stockage (Go) : 16
  • Couleur : Or
  • Verrouillage opérateur : Débloqué tout opérateur
  • Megapixels : 13
  • Résolution : 2.560 x 1.440
  • Taille écran (pouces) : 5,5
  • Type d'écran : IPS LCD
  • Date de sortie : June 2014
  • Marque du processeur : Qualcomm
  • Type du processeur : Snapdragon 801
  • Vitesse du processeur (GHz) : 2,5 GHz
  • Nombre de coeurs : 4
  • Mémoire (Go) : 2
  • Système d'exploitation : Android
  • Réseau : 4G
  • Poids : 153 g
  • Largeur : 7,46 cm
  • Hauteur : 14,63 cm
  • Profondeur : 0,89 cm
  • Back Market Id : 2153

en savoir plus


Au banc des principales évolutions, citons un écran plus grand (5,5 pouces contre 5,2"), mieux défini (2560 x 1440 px contre 1920 x 1080 px), et un processeur de dernière génération, le plus puissant du moment (Snapdragon S801) cadencé à 2,5 GHz et épaulé par une mémoire vive de 2 Go. LG propose, cette fois, un port MicroSD en vue d'étendre, au besoin, la mémoire interne du téléphone (16 Go ou 32 Go). Le capteur photo reste à 13 Mpx, mais se voit toutefois flanqué de la technologie Laser, pour une rapidité de prise de vue accrue, promet le fabricant. Enfin, l'accumulateur demeure inchangé, à 3 000 mAh. Avec un écran aussi chargé en pixels, espérons que la batterie ne fondra pas comme neige au soleil et que l'autonomie de l'appareil sera au moins aussi performante que celle du G2. Ergonomie & Design Le design de ce terminal s'inscrit dans la lignée de celui du G2, avec les boutons physiques placés au dos de l'appareil. Ceux-ci tombent naturellement sous l'index et s'adressent aussi bien aux droitiers qu'aux gauchers. Ce qui impressionne d'emblée, c'est la compacité de ce téléphone embarquant pourtant un écran de 5,5 pouces. Cet afficheur occupe 76,4 % de la face avant. Ce smartphone ne fait que deux petits millimètres de plus que le Galaxy S5 (5,1 pouces) en largeur. On se retrouve donc avec un téléphone à la largeur optimisée, sans bordures trop larges. Les touches tactiles (retour, menu principal, multitâche) situées en bas de l'écran peuvent, heureusement, être désactivées dans certains cas (lecture vidéo, jeux vidéo), histoire de ne pas "polluer" le contenu affiché. La coque du terminal, toujours en plastique, revêt cette fois une robe façon métal brossé. Si l'allure générale est plus élégante que celle du G2 et son revêtement brillant, le HTC One (M8) conserve toujours une longueur d'avance en termes de matériaux choisis. L'imitation alu du G3 n'égalant ni le rendu visuel ni le toucher du métal. On retrouve tout de même quelques finitions en métal, au dos de l'appareil et en son pourtour. Mais là où le One (M8) affiche 160 g sur la balance, le dernier-né de LG ne pèse que 149 g. Rien à dire sur la qualité de fabrication de l'ensemble, de très bonne facture. La coque légèrement bombée du G3 tombe parfaitement dans le creux de la main. La préhension du terminal est très agréable, même à une seule main. Si LG n'a pas revu intégralement la copie du G2 en termes de design et d'ergonomie, le fabricant a toutefois profité de cette nouvelle mouture pour en corriger deux aspects. Primo, l'utilisateur a enfin droit d'étendre la capacité de mémoire interne (16 ou 32 Go) de son appareil via un port microSD (jusqu'à 128 Go). Une nouvelle qui sera, sans aucun doute, bien accueillie par les fans d'applications en tout genre et les amateurs de vidéos tournées en 4K — ce que permet de faire ce nouveau terminal mobile. Secundo, la batterie est désormais amovible. Au banc des regrets côté conception / ergonomie toujours, citons l'absence de certification rendant étanche le terminal ; ce qu'offrent les Xperia Z2 et Galaxy GS5. LG a justifié l'absence de résistance à l'eau et à la poussière par le fait qu'une telle caractéristique aurait ajouté de l'épaisseur et un cache en plastique. Hum... Enfin, contrairement aux iPhone 5s et GS5, le G3 n'est pas pourvu d'un lecteur d'empreinte digitale pour allumer / éteindre l'appareil ou encore régler ses achats sur le Store d'applications en un rien de temps. Face à un GS5 bardé de technos plus ou moins gadgets, LG a préféré la jouer plus sobre. Interface & Navigation Simplicité. Tel était le mot fil-rouge lors de la présentation du G3. Le fabricant souhaitant permettre aux plus novices de profiter de hautes technologies sans en avoir l'air, tout en offrant un niveau de personnalisation assez poussé. Une gageure quand on sait qu'Android est certes le plus riche, mais également le plus complexe des systèmes d'exploitation mobiles. Pour y parvenir, LG a ajouté plusieurs nouveautés dans la mouture de son interface utilisateur (Optimus UI), ici plaquée sur Android 4.4 KitKat. Cette surcouche logicielle reprend les bonnes idées intégrées dès le G2 comme ce mode Invité, qui permet de créer une sorte de bureau à part, sur lequel l'utilisateur autorise l'accès à certaines applications à son enfant, par exemple, en lui bloquant l'accès au reste du téléphone. Comme, aussi, la possibilité de déverrouiller/verrouiller le téléphone en double tapant sur l'écran ou via un code secret à tapoter également sur écran éteint (Knock Code). Écran Au-delà d'une taille plus généreuse comparée à celle du G2, la définition de l'écran grimpe donc ici à 2560 x 1440 px. À l'instar du Oppo Find 7, la densité de pixels atteint donc ici 538 ppp, quand les écrans Full HD ne proposent « que » 440 ppp. À l'usage, difficile de parler d'un gain notable, d'une évolution qui saute aux yeux. La finesse d'affichage est bel et bien remarquable et toutes les informations, notamment textuelles, s'affichent avec une netteté exemplaire. De quoi profiter au mieux de tous les contenus qu'affichera le G3 (vidéo, BD, jeux vidéo, photos, pages Web...). Pour autant, cette super définition est loin de mettre à genoux les écrans Full HD — dont celui du G2 —, lesquels ne nécessitent déjà plus de zoomer au sein d'un texte pour gagner en lisibilité. Sauf à vouloir remplacer son smartphone par ce qui se fait de mieux sur le marché technologiquement parlant, difficile de mettre en avant le seul argument de la densité de pixels de l'écran G3 pour vanter la qualité du smartphone. S'ajoutent en revanche à cette finesse d'affichage, des angles de vision bien ouverts, une très bonne luminosité (489 cd/m² au maximum) et une non moins bonne colorimétrie, avec un deltaE noté à 3. Amateurs de rendus naturels, notez que les deux plus grands adversaires directs de ce nouveau G3 ne profitent pas d'un Delta E aussi proche de la perfection. Ainsi les Xperia Z2 et GS5 affichent des rendus plus tape-à-l'œil, avec des dE respectifs à 6,9 et 7,1. En dehors d'une légère tendance au jaune dans le blanc, l'écran du G3 tutoie la perfection sur les autres tons (température à 6800 kelvins en moyenne). Bilan Avec ce G3, LG propose là la digne relève de l'excellent G2. On aime tout particulièrement son ergonomie, la qualité de son grand écran, son comportement exemplaire et son appareil photo tout-terrain, capable de photographier en un rien de temps dans n'importe quel environnement lumineux. Efficace et polyvalent, le G3 est sans conteste l'un des meilleurs smartphones de ce milieu d'année, si ce n'est le meilleur.




Détails techniques :  



  • Marque : LG
  • Modèle : G3
  • Capacité de stockage (Go) : 16
  • Couleur : Or
  • Verrouillage opérateur : Débloqué tout opérateur
  • Megapixels : 13
  • Résolution : 2.560 x 1.440
  • Taille écran (pouces) : 5,5
  • Type d'écran : IPS LCD
  • Date de sortie : June 2014
  • Marque du processeur : Qualcomm
  • Type du processeur : Snapdragon 801
  • Vitesse du processeur (GHz) : 2,5 GHz
  • Nombre de coeurs : 4
  • Mémoire (Go) : 2
  • Système d'exploitation : Android
  • Réseau : 4G
  • Poids : 153 g
  • Largeur : 7,46 cm
  • Hauteur : 14,63 cm
  • Profondeur : 0,89 cm
  • Back Market Id : 2153

en savoir plus


Au banc des principales évolutions, citons un écran plus grand (5,5 pouces contre 5,2"), mieux défini (2560 x 1440 px contre 1920 x 1080 px), et un processeur de dernière génération, le plus puissant du moment (Snapdragon S801) cadencé à 2,5 GHz et épaulé par une mémoire vive de 2 Go. LG propose, cette fois, un port MicroSD en vue d'étendre, au besoin, la mémoire interne du téléphone (16 Go ou 32 Go). Le capteur photo reste à 13 Mpx, mais se voit toutefois flanqué de la technologie Laser, pour une rapidité de prise de vue accrue, promet le fabricant. Enfin, l'accumulateur demeure inchangé, à 3 000 mAh. Avec un écran aussi chargé en pixels, espérons que la batterie ne fondra pas comme neige au soleil et que l'autonomie de l'appareil sera au moins aussi performante que celle du G2. Ergonomie & Design Le design de ce terminal s'inscrit dans la lignée de celui du G2, avec les boutons physiques placés au dos de l'appareil. Ceux-ci tombent naturellement sous l'index et s'adressent aussi bien aux droitiers qu'aux gauchers. Ce qui impressionne d'emblée, c'est la compacité de ce téléphone embarquant pourtant un écran de 5,5 pouces. Cet afficheur occupe 76,4 % de la face avant. Ce smartphone ne fait que deux petits millimètres de plus que le Galaxy S5 (5,1 pouces) en largeur. On se retrouve donc avec un téléphone à la largeur optimisée, sans bordures trop larges. Les touches tactiles (retour, menu principal, multitâche) situées en bas de l'écran peuvent, heureusement, être désactivées dans certains cas (lecture vidéo, jeux vidéo), histoire de ne pas "polluer" le contenu affiché. La coque du terminal, toujours en plastique, revêt cette fois une robe façon métal brossé. Si l'allure générale est plus élégante que celle du G2 et son revêtement brillant, le HTC One (M8) conserve toujours une longueur d'avance en termes de matériaux choisis. L'imitation alu du G3 n'égalant ni le rendu visuel ni le toucher du métal. On retrouve tout de même quelques finitions en métal, au dos de l'appareil et en son pourtour. Mais là où le One (M8) affiche 160 g sur la balance, le dernier-né de LG ne pèse que 149 g. Rien à dire sur la qualité de fabrication de l'ensemble, de très bonne facture. La coque légèrement bombée du G3 tombe parfaitement dans le creux de la main. La préhension du terminal est très agréable, même à une seule main. Si LG n'a pas revu intégralement la copie du G2 en termes de design et d'ergonomie, le fabricant a toutefois profité de cette nouvelle mouture pour en corriger deux aspects. Primo, l'utilisateur a enfin droit d'étendre la capacité de mémoire interne (16 ou 32 Go) de son appareil via un port microSD (jusqu'à 128 Go). Une nouvelle qui sera, sans aucun doute, bien accueillie par les fans d'applications en tout genre et les amateurs de vidéos tournées en 4K — ce que permet de faire ce nouveau terminal mobile. Secundo, la batterie est désormais amovible. Au banc des regrets côté conception / ergonomie toujours, citons l'absence de certification rendant étanche le terminal ; ce qu'offrent les Xperia Z2 et Galaxy GS5. LG a justifié l'absence de résistance à l'eau et à la poussière par le fait qu'une telle caractéristique aurait ajouté de l'épaisseur et un cache en plastique. Hum... Enfin, contrairement aux iPhone 5s et GS5, le G3 n'est pas pourvu d'un lecteur d'empreinte digitale pour allumer / éteindre l'appareil ou encore régler ses achats sur le Store d'applications en un rien de temps. Face à un GS5 bardé de technos plus ou moins gadgets, LG a préféré la jouer plus sobre. Interface & Navigation Simplicité. Tel était le mot fil-rouge lors de la présentation du G3. Le fabricant souhaitant permettre aux plus novices de profiter de hautes technologies sans en avoir l'air, tout en offrant un niveau de personnalisation assez poussé. Une gageure quand on sait qu'Android est certes le plus riche, mais également le plus complexe des systèmes d'exploitation mobiles. Pour y parvenir, LG a ajouté plusieurs nouveautés dans la mouture de son interface utilisateur (Optimus UI), ici plaquée sur Android 4.4 KitKat. Cette surcouche logicielle reprend les bonnes idées intégrées dès le G2 comme ce mode Invité, qui permet de créer une sorte de bureau à part, sur lequel l'utilisateur autorise l'accès à certaines applications à son enfant, par exemple, en lui bloquant l'accès au reste du téléphone. Comme, aussi, la possibilité de déverrouiller/verrouiller le téléphone en double tapant sur l'écran ou via un code secret à tapoter également sur écran éteint (Knock Code). Écran Au-delà d'une taille plus généreuse comparée à celle du G2, la définition de l'écran grimpe donc ici à 2560 x 1440 px. À l'instar du Oppo Find 7, la densité de pixels atteint donc ici 538 ppp, quand les écrans Full HD ne proposent « que » 440 ppp. À l'usage, difficile de parler d'un gain notable, d'une évolution qui saute aux yeux. La finesse d'affichage est bel et bien remarquable et toutes les informations, notamment textuelles, s'affichent avec une netteté exemplaire. De quoi profiter au mieux de tous les contenus qu'affichera le G3 (vidéo, BD, jeux vidéo, photos, pages Web...). Pour autant, cette super définition est loin de mettre à genoux les écrans Full HD — dont celui du G2 —, lesquels ne nécessitent déjà plus de zoomer au sein d'un texte pour gagner en lisibilité. Sauf à vouloir remplacer son smartphone par ce qui se fait de mieux sur le marché technologiquement parlant, difficile de mettre en avant le seul argument de la densité de pixels de l'écran G3 pour vanter la qualité du smartphone. S'ajoutent en revanche à cette finesse d'affichage, des angles de vision bien ouverts, une très bonne luminosité (489 cd/m² au maximum) et une non moins bonne colorimétrie, avec un deltaE noté à 3. Amateurs de rendus naturels, notez que les deux plus grands adversaires directs de ce nouveau G3 ne profitent pas d'un Delta E aussi proche de la perfection. Ainsi les Xperia Z2 et GS5 affichent des rendus plus tape-à-l'œil, avec des dE respectifs à 6,9 et 7,1. En dehors d'une légère tendance au jaune dans le blanc, l'écran du G3 tutoie la perfection sur les autres tons (température à 6800 kelvins en moyenne). Bilan Avec ce G3, LG propose là la digne relève de l'excellent G2. On aime tout particulièrement son ergonomie, la qualité de son grand écran, son comportement exemplaire et son appareil photo tout-terrain, capable de photographier en un rien de temps dans n'importe quel environnement lumineux. Efficace et polyvalent, le G3 est sans conteste l'un des meilleurs smartphones de ce milieu d'année, si ce n'est le meilleur.




Détails techniques :  



  • Marque : LG
  • Modèle : G3
  • Capacité de stockage (Go) : 16
  • Couleur : Or
  • Verrouillage opérateur : Débloqué tout opérateur
  • Megapixels : 13
  • Résolution : 2.560 x 1.440
  • Taille écran (pouces) : 5,5
  • Type d'écran : IPS LCD
  • Date de sortie : June 2014
  • Marque du processeur : Qualcomm
  • Type du processeur : Snapdragon 801
  • Vitesse du processeur (GHz) : 2,5 GHz
  • Nombre de coeurs : 4
  • Mémoire (Go) : 2
  • Système d'exploitation : Android
  • Réseau : 4G
  • Poids : 153 g
  • Largeur : 7,46 cm
  • Hauteur : 14,63 cm
  • Profondeur : 0,89 cm
  • Back Market Id : 2153

en savoir plus


Au banc des principales évolutions, citons un écran plus grand (5,5 pouces contre 5,2"), mieux défini (2560 x 1440 px contre 1920 x 1080 px), et un processeur de dernière génération, le plus puissant du moment (Snapdragon S801) cadencé à 2,5 GHz et épaulé par une mémoire vive de 2 Go. LG propose, cette fois, un port MicroSD en vue d'étendre, au besoin, la mémoire interne du téléphone (16 Go ou 32 Go). Le capteur photo reste à 13 Mpx, mais se voit toutefois flanqué de la technologie Laser, pour une rapidité de prise de vue accrue, promet le fabricant. Enfin, l'accumulateur demeure inchangé, à 3 000 mAh. Avec un écran aussi chargé en pixels, espérons que la batterie ne fondra pas comme neige au soleil et que l'autonomie de l'appareil sera au moins aussi performante que celle du G2. Ergonomie & Design Le design de ce terminal s'inscrit dans la lignée de celui du G2, avec les boutons physiques placés au dos de l'appareil. Ceux-ci tombent naturellement sous l'index et s'adressent aussi bien aux droitiers qu'aux gauchers. Ce qui impressionne d'emblée, c'est la compacité de ce téléphone embarquant pourtant un écran de 5,5 pouces. Cet afficheur occupe 76,4 % de la face avant. Ce smartphone ne fait que deux petits millimètres de plus que le Galaxy S5 (5,1 pouces) en largeur. On se retrouve donc avec un téléphone à la largeur optimisée, sans bordures trop larges. Les touches tactiles (retour, menu principal, multitâche) situées en bas de l'écran peuvent, heureusement, être désactivées dans certains cas (lecture vidéo, jeux vidéo), histoire de ne pas "polluer" le contenu affiché. La coque du terminal, toujours en plastique, revêt cette fois une robe façon métal brossé. Si l'allure générale est plus élégante que celle du G2 et son revêtement brillant, le HTC One (M8) conserve toujours une longueur d'avance en termes de matériaux choisis. L'imitation alu du G3 n'égalant ni le rendu visuel ni le toucher du métal. On retrouve tout de même quelques finitions en métal, au dos de l'appareil et en son pourtour. Mais là où le One (M8) affiche 160 g sur la balance, le dernier-né de LG ne pèse que 149 g. Rien à dire sur la qualité de fabrication de l'ensemble, de très bonne facture. La coque légèrement bombée du G3 tombe parfaitement dans le creux de la main. La préhension du terminal est très agréable, même à une seule main. Si LG n'a pas revu intégralement la copie du G2 en termes de design et d'ergonomie, le fabricant a toutefois profité de cette nouvelle mouture pour en corriger deux aspects. Primo, l'utilisateur a enfin droit d'étendre la capacité de mémoire interne (16 ou 32 Go) de son appareil via un port microSD (jusqu'à 128 Go). Une nouvelle qui sera, sans aucun doute, bien accueillie par les fans d'applications en tout genre et les amateurs de vidéos tournées en 4K — ce que permet de faire ce nouveau terminal mobile. Secundo, la batterie est désormais amovible. Au banc des regrets côté conception / ergonomie toujours, citons l'absence de certification rendant étanche le terminal ; ce qu'offrent les Xperia Z2 et Galaxy GS5. LG a justifié l'absence de résistance à l'eau et à la poussière par le fait qu'une telle caractéristique aurait ajouté de l'épaisseur et un cache en plastique. Hum... Enfin, contrairement aux iPhone 5s et GS5, le G3 n'est pas pourvu d'un lecteur d'empreinte digitale pour allumer / éteindre l'appareil ou encore régler ses achats sur le Store d'applications en un rien de temps. Face à un GS5 bardé de technos plus ou moins gadgets, LG a préféré la jouer plus sobre. Interface & Navigation Simplicité. Tel était le mot fil-rouge lors de la présentation du G3. Le fabricant souhaitant permettre aux plus novices de profiter de hautes technologies sans en avoir l'air, tout en offrant un niveau de personnalisation assez poussé. Une gageure quand on sait qu'Android est certes le plus riche, mais également le plus complexe des systèmes d'exploitation mobiles. Pour y parvenir, LG a ajouté plusieurs nouveautés dans la mouture de son interface utilisateur (Optimus UI), ici plaquée sur Android 4.4 KitKat. Cette surcouche logicielle reprend les bonnes idées intégrées dès le G2 comme ce mode Invité, qui permet de créer une sorte de bureau à part, sur lequel l'utilisateur autorise l'accès à certaines applications à son enfant, par exemple, en lui bloquant l'accès au reste du téléphone. Comme, aussi, la possibilité de déverrouiller/verrouiller le téléphone en double tapant sur l'écran ou via un code secret à tapoter également sur écran éteint (Knock Code). Écran Au-delà d'une taille plus généreuse comparée à celle du G2, la définition de l'écran grimpe donc ici à 2560 x 1440 px. À l'instar du Oppo Find 7, la densité de pixels atteint donc ici 538 ppp, quand les écrans Full HD ne proposent « que » 440 ppp. À l'usage, difficile de parler d'un gain notable, d'une évolution qui saute aux yeux. La finesse d'affichage est bel et bien remarquable et toutes les informations, notamment textuelles, s'affichent avec une netteté exemplaire. De quoi profiter au mieux de tous les contenus qu'affichera le G3 (vidéo, BD, jeux vidéo, photos, pages Web...). Pour autant, cette super définition est loin de mettre à genoux les écrans Full HD — dont celui du G2 —, lesquels ne nécessitent déjà plus de zoomer au sein d'un texte pour gagner en lisibilité. Sauf à vouloir remplacer son smartphone par ce qui se fait de mieux sur le marché technologiquement parlant, difficile de mettre en avant le seul argument de la densité de pixels de l'écran G3 pour vanter la qualité du smartphone. S'ajoutent en revanche à cette finesse d'affichage, des angles de vision bien ouverts, une très bonne luminosité (489 cd/m² au maximum) et une non moins bonne colorimétrie, avec un deltaE noté à 3. Amateurs de rendus naturels, notez que les deux plus grands adversaires directs de ce nouveau G3 ne profitent pas d'un Delta E aussi proche de la perfection. Ainsi les Xperia Z2 et GS5 affichent des rendus plus tape-à-l'œil, avec des dE respectifs à 6,9 et 7,1. En dehors d'une légère tendance au jaune dans le blanc, l'écran du G3 tutoie la perfection sur les autres tons (température à 6800 kelvins en moyenne). Bilan Avec ce G3, LG propose là la digne relève de l'excellent G2. On aime tout particulièrement son ergonomie, la qualité de son grand écran, son comportement exemplaire et son appareil photo tout-terrain, capable de photographier en un rien de temps dans n'importe quel environnement lumineux. Efficace et polyvalent, le G3 est sans conteste l'un des meilleurs smartphones de ce milieu d'année, si ce n'est le meilleur.



« Bonjour cousin » - produits similaires.