Tablettes tactiles pour enfant

Notre meilleure offre de Tablette tactile pour enfant - Produits reconditionnés :

-10%

Tablette éducative Vtech Storio 3S

89,80 €
100,00 €
10% discount
Garantie : 12 mois
Apparence : Bon état
-800 g de gâchis électronique

Produit frais - Notre sélection maison.

Tous les produits

13 produits trouvés

13 produits trouvés

  • Prix
    Le prix moyen est de 74,00 €
  • Aspect

  • Marque

  • Capacité de stockage (Go)

  • Wifi

  • Couleur

  • Méthodes de paiement

  • Garantie

  • Délai de livraison en jours ouvrés

  • Livraison offerte

800 grammes

En achetant un Tablette tactile pour enfant, vous contribuez à éviter 800 grammes de gâchis électronique. Soit l’équivalent de 400 chips Pringles. Miam.
Il n’y a pas que les adultes qui ont droit à une tablette tactile. Eh oui ! Les enfants aussi doivent pouvoir utiliser des appareils high-tech leur permettant de développer leurs facultés cérébrales et motrices. C’est justement dans ce but que les constructeurs ont décidé de développer des tablette enfant, dont le design et le contenu leur sont entièrement adaptés.
Aujourd’hui, il existe deux types de tablette pour enfant. Au royaume des jouets, la tablette enfants est un appareil multimédia permettant à la fois de jouer, de lire des histoires et de dessiner avec une dimension éducative. Si la plupart de ces tablette tactile enfant de type jouet disposent d’un appareil photo ou deux, leurs composants restent basiques. En effet, la résolution de l’écran est inférieure à 640 x 480 pixels, le processeur ne dépasse pas les 750 MHz et l’appareil photo fait 2 mégapixels dans le meilleur des cas. Si la mémoire de stockage est limitée à 2 ou 4 Go, un port de carte microSD est tout de même disponible sur plusieurs modèles pour l’étendre. Au niveau du design, ce genre de tablette pour enfants est doté d’un revêtement robuste souvent orné de coins en silicone antichocs. Si quelques appareils utilisent une batterie rechargeable, d’autres fonctionnent avec des piles ; signe qu’il s’agit bien de jouets.
D’un autre côté, il existe de véritables tablette tactile enfant, qui ne sont pas des jouets, mais de véritables appareils high-tech comme ceux des adultes. Plusieurs fabricants, comme Archos, Kurio Gulli, Lexibook, Logicom, Memup, Polaroid, Videojet ou encore Samsung, Clementoni et Tekniser, proposent des tablette pour enfants avec une configuration et des caractéristiques techniques correctes : écran jusqu’à 10 pouces avec résolution de 1024 x 800 pixels, processeur jusqu’à 4 cœurs, RAM DDR3 1 Go, mémoire de stockage jusqu’à 8 Go extensible par microSD, Android 4.0 ou plus, APN arrière jusqu’à 5 mégapixels et 2 mégapixels pour l’APN frontal… Ce qui distingue une tablette pour enfant d’une tablette standard, c’est qu’elle dispose d’une interface spécialement conçue pour les enfants avec des applications et des contenus dédiés préinstallés adaptés en fonction de plusieurs tranches d’âge. Hormis le Google Play Store, des applications peuvent être téléchargées sur des boutiques propres au fabricant, comme Apps Lib d’Archos, Lexibook Market de Lexibook ou Kids Market pour Videojet. Il n’y a pas que les adultes qui ont droit à une tablette tactile. Eh oui ! Les enfants aussi doivent pouvoir utiliser des appareils high-tech leur permettant de développer leurs facultés cérébrales et motrices. C’est justement dans ce but que les constructeurs ont décidé de développer des tablette enfant, dont le design et le contenu leur sont entièrement adaptés.
Aujourd’hui, il existe deux types de tablette pour enfant. Au royaume des jouets, la tablette enfants est un appareil multimédia permettant à la fois de jouer, de lire des histoires et de dessiner avec une dimension éducative. Si la plupart de ces tablette tactile enfant de type jouet disposent d’un appareil photo ou deux, leurs composants restent basiques. En effet, la résolution de l’écran est inférieure à 640 x 480 pixels, le processeur ne dépasse pas les 750 MHz et l’appareil photo fait 2 mégapixels dans le meilleur des cas. Si la mémoire de stockage est limitée à 2 ou 4 Go, un port de carte microSD est tout de même disponible sur plusieurs modèles pour l’étendre. Au niveau du design, ce genre de tablette pour enfants est doté d’un revêtement robuste souvent orné de coins en silicone antichocs. Si quelques appareils utilisent une batterie rechargeable, d’autres fonctionnent avec des piles ; signe qu’il s’agit bien de jouets.
D’un autre côté, il existe de véritables tablette tactile enfant, qui ne sont pas des jouets, mais de véritables appareils high-tech comme ceux des adultes. Plusieurs fabricants, comme Archos, Kurio Gulli, Lexibook, Logicom, Memup, Polaroid, Videojet ou encore Samsung, Clementoni et Tekniser, proposent des tablette pour enfants avec une configuration et des caractéristiques techniques correctes : écran jusqu’à 10 pouces avec résolution de 1024 x 800 pixels, processeur jusqu’à 4 cœurs, RAM DDR3 1 Go, mémoire de stockage jusqu’à 8 Go extensible par microSD, Android 4.0 ou plus, APN arrière jusqu’à 5 mégapixels et 2 mégapixels pour l’APN frontal… Ce qui distingue une tablette pour enfant d’une tablette standard, c’est qu’elle dispose d’une interface spécialement conçue pour les enfants avec des applications et des contenus dédiés préinstallés adaptés en fonction de plusieurs tranches d’âge. Hormis le Google Play Store, des applications peuvent être téléchargées sur des boutiques propres au fabricant, comme Apps Lib d’Archos, Lexibook Market de Lexibook ou Kids Market pour Videojet.
  • Elle ne peut plus acheter de culottes, elle se plaint à Emmanuel Macron - La dépêche, Octobre 2019
  • Allemagne, un space-cake servi par accident à un enterrement - BFM, Octobre 2019
  • Bernard Minet va reprendre ses tubes en version heavy metal - BFM, Novembre 2019
  • Italie : des sangliers démantèlent un important trafic de cocaïne - La dépêche, Novembre 2019
  • États-Unis : trois vaches emportées par un ouragan retrouvées vivantes sur une île trois mois plus tard - La Provence, Novembre 2019
  • Laurent Garnier va mixer pendant qu’un boucher fait du boudin en live - Trax Magazine Novembre 2019
  • "On n'est pas du tout là pour la déconne" : dans les coulisses du championnat du monde de fondue, en Suisse - FranceInfo, Novembre 2019
  • Avalé 3 fois par un hippopotame, il témoigne - CNEWS, Novembre 2019
  • Elle sauve sa mère en commandant une pizza - MSN.com, Octobre 2019
  • Violences à coups de choux : le conflit de voisinage dégénère - L’Est Républicain, Novembre 2019
  • Belfort : Condamné après avoir caché des nems dans son slip - 20minutes.fr, Septembre 2019
  • Seine-et-Marne : Il se croit attaqué par les Sept nains et incendie son appartement pour se défendre - Actu17.fr, Septembre 2019
  • Elle ne peut plus acheter de culottes, elle se plaint à Emmanuel Macron - L’indépendant, Septembre 2019
  • Elle ne peut plus acheter de culottes, elle se plaint à Emmanuel Macron - La dépêche, Octobre 2019
  • Allemagne, un space-cake servi par accident à un enterrement - BFM, Octobre 2019
  • Bernard Minet va reprendre ses tubes en version heavy metal - BFM, Novembre 2019
  • Italie : des sangliers démantèlent un important trafic de cocaïne - La dépêche, Novembre 2019
  • États-Unis : trois vaches emportées par un ouragan retrouvées vivantes sur une île trois mois plus tard - La Provence, Novembre 2019
  • Laurent Garnier va mixer pendant qu’un boucher fait du boudin en live - Trax Magazine Novembre 2019
  • "On n'est pas du tout là pour la déconne" : dans les coulisses du championnat du monde de fondue, en Suisse - FranceInfo, Novembre 2019
  • Avalé 3 fois par un hippopotame, il témoigne - CNEWS, Novembre 2019
  • Elle sauve sa mère en commandant une pizza - MSN.com, Octobre 2019
  • Violences à coups de choux : le conflit de voisinage dégénère - L’Est Républicain, Novembre 2019
  • Belfort : Condamné après avoir caché des nems dans son slip - 20minutes.fr, Septembre 2019
  • Seine-et-Marne : Il se croit attaqué par les Sept nains et incendie son appartement pour se défendre - Actu17.fr, Septembre 2019
  • Elle ne peut plus acheter de culottes, elle se plaint à Emmanuel Macron - L’indépendant, Septembre 2019